Intransigeance religieuse aussi dans le dernier film de Ken Loach “Jimmy’s hall “(Royaume Uni, 2014)

Film basé sur l’histoire de Jimmy Gralton.

Cet Irlandais rentre au pays en 1932, après 10 ans d’exil aux USA. Sous la pression des jeunes du village, il ouvre à nouveau le “Hall”, un foyer de jeunesse gratuit et ouvert à tous où l’on se retrouve pour danser, étudier ou discuter.

Ken Loach – Jimmy’s hall

Vous les verrez danser le set dancing et le step classiques irlandais (au son de musiques bien connues) mais aussi les danses rock et de jazz ramenées des USA.

C’en est trop pour le prêtre du village qui diabolise ces activités et s’allie aux gros propriétaires et à certains politiques pour mettre fin à cette “débauche” de la jeunesse.

Comme le dit Fabienne Bradfer (Le Soir 27 août 2014), Ken Loach défend la liberté de penser :”C’est peut-être son dernier film, ou pas. Même mineur, il reste à son image : subversif. On y chante, on y danse, en signe de liberté.

www.lesoir.be/637273/article/culture/cinema/2014-08-27/jimmy-s-hall-ken-loach-defend-toujours-liberte-penser

Marie-Louise Carels

(paru dans le Canard Folk d’octobre 2014)