Portrait de George Sand par Auguste Charpentier (1838)
coll. Musée de la vie romantique, à Paris.

A l’occasion d’un spectacle sur George Sand à Liège, de très beaux panneaux (réalisés en France) présentent divers thèmes dont un sur l’insertion de Sand dans sa région (Nohant/Indre et Loire).

J’ai noté ces 2 extraits :

– La Bourrée

« Aucun peuple ne danse avec plus de gravité et de plaisir. A les voir avancer et reculer à la bourrée, si mollement et si régulièrement, leurs quadrilles ressemblent au balancier d’une horloge (…) Par moments, en frappant du pied avec force, ils bondissent comme des taureaux pour retomber avec une souplesse nonchalante…Le caractère berrichon est tout entier dans cette danse . »

NDLR ceux qui ont vu dernièrement Marc Malempré et Koen Dhondt danser ensemble la bourrée à LLN auront cette image de “bondir avec souplesse »

– Le cornemuseux

« Il ne décota de flûter d’un gros quart d’heure, mettant ses doigts si finement , ne désouflant mie et tirant si grande sonnerie de son méchant roseau, que dans des moments on eût dit 3 cornemuseux jouant ensemble. Par d ’autres fois, il faisait si doux qu’on entendait le grelet au dedans de la maison et le rossignol dehors. » Les Maîtres Sonneurs (1853)

George Sand (1804 -1876 )

pour en savoir plus sur cette écrivaine, qui a défendu la place des femmes dans la société, mais aussi la démocratie
fr.wikipedia.org/wiki/George_Sand

Marie-Louise Carels

(article paru dans le Canard Folk de juillet 2007)