Début 2016, après plus de 10 ans d’existence, le groupe Griff Trio(qui met en avant la cornemuse dans tous ses états), s’essoufflait (surtout au sens figuré, on joue sur des cornemuses à soufflets 😉 ). Une impasse après notre cd  “YORARE” 100% Belgian  reprenant à notre sauce la musique traditionnelle wallonne et flamande.Vint l’idée de travailler avec un invité…L’idée part en boule de neige et profitant d’une aide à la mobilité et d’échange avec la Finlande, on découvre Petri Prauda sur une vidéo YouTube.

Petri Prauda, on l’apprendra plus tard, est une figure emblématique de la scène folk finlandaise. Multi-instrumentiste, arrangeur et compositeur hors-pair, il est professeur à la Sybelius Academy (section folk-Helsinki) et joue notamment avec le groupe Frigg. Mais il est surtout le père du renouveau de la cornemuse en Finlande (le säkkipilli).

C’est en 1998 qu’il commence à jouer de la cornemuse.D’abord sur une cornemuse estonienne de Ants Taul. Ce n’est que quelques années plus tard, début années 2000, lors de recherches sur les instruments traditionnels finlandais, que Petri découvre qu’il a dû exister une cornemuse en Finlande. Il rencontre alors Yrjänä Ermala qui tentait de reconstruire une cornemuse finlandaise. N’ayant pas d’instrument historique à copier, le travail de Yrjänä s’appuie sur de suppositions et estimations historiques ainsi que sur la comparaison avec les cornemuses des pays voisins, à savoir la Suède et l’Estonie ainsi que la cornemuse écossaise dont il joue.

Le résultat est une cornemuse à anche simple, 2 bourdons (à la quinte) qui pendent devant le ventre du musicien. Assez proche du torupill estonien dans le design, plus proche de nos cornemuses en ce qui concerne le doigté. Presque 1½ octaves et possibilité de jouer en différents modes, l’instrument se prête assez bien pour jouer le répertoire finlandais. C’est sur cet instrument que joue Petri Prauda.

C’est le dimanche 27 novembre dernier que Petri arrive à Zaventem et on découvre un mec au look un peu décalé, le peu de cheveux qu’il a dressés en pointe…Pasle temps de s’éterniser sur des appréciations de look,on part directement pour Wavre où on va faire notre premier concert!!! On s’est bien mis d’accord sur quelques morceaux à jouer ensemble par mail…mais on a qu’une heure pour faire un raccord. C’est quitte ou double ce premier concert. Mais dès les premières notes, c’est comme si on jouait ensemble depuis des années. L’organisateur lui-même n’en revient pas du résultat!

La suite de la semaine qu’on a passée ensemble à travailler fut comme une évidence. Autant sur le plan artistique qu’humain, c’est une très belle rencontre. Les jours et les concerts s’enchaînent vite: mercredi à Liège,jeudi une visite à Bruxelles, vendredi concert à Westerlo, samedi à Bruxelles et Gand pour terminer le soir à ‘t Ey à Belsele (Sint Niklaas). Le tout ponctué d’Orval (sa préférée), de frites (il n’en mangera plus pendant 3 mois), chicons au gratin, carbonnades,chocolat et de vin chaud aux marchés de Noël. Mais  avez-vous ce qui impressionne encore le plus notre Finlandais? Les lumières de Noël dans les rues!!!

Autant vous avouez tout de suite que ce qui nous apparaissait à première vue comme un “one shoot” va avoir des retombées dans le futur.

Et pour ceux qui voudraient nous voir en live, on remet le couvert à Muziek Publique (Bruxelles) le 17 février pour la soirée “ARCTIC PARADISE”, en première partie de Frigg.

Et pour les curieux,des vidéos de la tournée sont en ligne, ainsi que quelques enregistrements studio (qu’on pourrait même offrir à TradCan).

Au plaisir!

 

Rémi Decker

 

www.griff.be  (voir aussi la présentation du cd du groupe Päre en p.3)

(paru dans le Canard Folk de février 2017)