Les cinéphiles bruxellois ont été gâtés en décembre 2003 : ils ont pu revoir au Studio 5 de Flagey le film” Le Guépard” de Luchino Visconti.

A l’occasion d’Europalia Italia, Claudia Cardinale avait été invitée par la Cinémathèque royale de Belgique à la projection du film qui avait obtenu la Palme d’Or au Festival de Cannes en 1963. Signalons aussi que le film restauré est sorti en DVD.

” Le Guépard” reste un film splendide avec Burt Lancaster dans le rôle de Don Fabrizio , prince de Salina, Claudia Cardinale en Angelica et Alain Delon dans celui de Tancredi Falconeri.

La longue scène de bal (qui nous intéresse ici) chez le Prince de Ponteleone à Palerme en novembre 1862 est traitée avec faste, dans des décors baroques de toute beauté.

Pour les habitués du Bal 1900 (l), cette scène de bal est particulièrement attachante avec la très belle musique de valse que nous dansons sous le nom de ” Ganglovienne”(2).

C’est l’occasion de relire ce très beau roman: ” Il Gattopardo ” de Giuseppe Tomasi di Lampedusa, édité en 1958 après la mort de son auteur.

” Il y eut même une véritable bousculade parmi les jeunes gens qui voulaient être présentés à Angélique pour lui demander une danse: à chacun d’eux, sa bouche de fraise dédiait un sourire, elle montrait à chacun son carnet où toutes les polkas, les mazurkas et les valses étaient marqués d’une signature possessive: Falconeri . “(3)

” Tancrède et Angélique passaient devant eux, la main gantée du jeune homme posée légèrement sur la taille de la jeune fille, ils dansaient les yeux dans les yeux, les bras tendus, enlacés … IIs offraient le spectacle le plus pathétique que l’on pût voir: celui de deux êtres très jeunes, amoureux, qui dansent ensemble, aveugles à leurs défauts réciproques, sourds aux avertissements du destin, persuadés que le chemin de leur vie sera lisse comme le plancher du salon “(4)

Ce bal a une signification déterminante dans le roman: on sent poindre la décadence d’une noblesse sicilienne ruinée qui, pour survivre, doit épouser des jeunes filles riches de la bourgeoisie grimpante, comme le fait Tancredi avec Angelica. Les conversations et les rencontres dans ce bal montrent avec clairvoyance la fin d’une époque et la naissance d’une Italie unifiée s’annexant la Sicile. Un sentiment de mort rôde dans une vision pessimiste du monde mais en même temps pleine de compassion.

Micheline Vanden Bemden – Casier

(paru dans le Canard Folk de février 2004)

___________________________________________

1 Le prochain Bal 1900 aura lieu le 24 a ril 2004 à Ans- Alleur à l’initiative de Roger Hourant.

2 C’est en fait la “Valse brillante de Verdi harmonisée par Nino Rota.
a) Orchestra filarmonica della Scala. Riccardo Mutti. Sony digital SK 662790-CB 84 CDK CF.
b) “II Gattopardo” CSE 800-010 Can Production 1995.

La “vraie Ganglovienne” de L.Gangloff peut s’écouter sur le CD ” En attendant les années folles” Orchestre Symphonie 1900 S.S.O.

3 ” Le Guépard Giuseppe Tomasi di Lampedusa, Editions du Seuil, 1958, Le Livre de Poche N° 2104, page 302.

“Le Guépard” Giuseppe Tomasi di Lampedusa, op.cit.,page 310.