Vous connaissez peut-être Robert Ayotte, ce Québécois installé en Belgique depuis belle lurette, et qui donne un coup de main à Pierre Depret pour ses articles sur la musique québécoise. Lors d’un échange récent par email, je lui demandais ceci :
Je présume que le froid soudain de ces derniers jours n’a pu faire frissonner un Québécois, même s’il est installé depuis longtemps en Belgique. Il est vrai que ce n’était pas un froid de canard …
Au fond, y a-t-il des mots ou des expressions relatives aux canards et au froid, qu’on ne connaîtrait pas ici ?

Marc Bauduin

Voici sa réponse.

Je pense que les canards ont très peu inspiré les Québécois.

On a une expression (du moins je pense que c’est québécois), “un temps de canard”, ça c’est quand il fait humide et glacial. On connait bien ça en Belgique en hiver mais au Québec c’est à la fin de l’automne.

Si quelqu’un te demande de mettre le canard sur le feu, il est bien pratique de savoir que le canard en question est une bouilloire.

Souvent les noms attribués à la faune au Québec sont différents de leur équivalent en Europe. Par exemple le colvert au Québec s’appelle le mallard, on dit même le canard mallard (c’est quasiment le colin maillard…)

On dit aussi “se dandiner comme un canard”. Je suis étonné qu’un chanteur ou un musicien ne fut pas inspiré à composer une chanson, une musique ou chorégraphier une danse intitulée “la dandine du canard” avec des paroles comme: Dandinne la rédinne, ma-ta-pine dans ma bottine, matante Aline à se débinne… etc. tu vois le genre. Mais non, le canard n’inspire pas les Québécois sauf pour la bouilloire.

Pour quand même sauver la face, il y a un morceau par le Rêve du Diable joué sur leur tout premier album qui s’appelle “Danse des Canards” et à l’entendre ça suggère effectivement des canards qui pataugent dans l’eau mais ça n’a jamais eu un grand succès.

Tu peux l’écouter en cliquant sur ce lien:www.youtube.com/watch?v=12Cn1wmLOwA et en allant à la minute 34:57.

Y’a quand même un morceau sur le canard mais je ne le trouve pas sur internet. Si tu as le disque “La veillée des veillées” c’est la plage 5, le blues du canard par le groupe Ruine-Babines. C’est spécial dans tous les sens du mot.

Voilà c’est tout ce que j’ai à t’offrir sur le thème du canard. Fais-en bon usage.

Robert Ayotte

PS.  J’en oubliais une, “sentir le p’tit canard à la patte cassée” c’est sentir vraiment mauvais.

(article paru dans le Canard Folk de mai 2021)